Hugo Da Silveira (Sélection Mini football) : "L'objectif est clairement le dernier carré"


Publié le Jeudi 3 Octobre 2019 à 08:00



Hugo, à moins d'une semaine du départ, comment te sens-tu ?
Salut Jérôme. Écoute je me sens bien. Comme d'habitude l'excitation de partir faire une coupe du monde est toujours aussi forte. On prend en expérience chaque année. Pour le coup cette année on n'a jamais été aussi prêt je trouve.


Ton staff et toi-même avez renouvelé un tiers du groupe depuis la dernière compétition, tu penses avoir un groupe plus équilibré ?
Pour la première fois depuis 2016, on repart avec un tiers de l'équipe effectivement. La raison est très simple. Nous réalisons une très belle coupe du monde au Portugal. On gagne chacun de nos matchs amicaux dans un premier temps. On finit premier de poule avec 3 victoires consécutives. Et on gagne en 1/8. Puis là on trébuche sur le pays hôte en 1/4. C'est notre seule défaite. Mais qui a de graves conséquences pour nous. On a raté un match ! Ça arrive. Le groupe s'en souvient. À nous de pas reproduire les mêmes erreurs et de montrer qu'on a progressé 1 an plus tard. Je pense avoir trouvé un équilibre avec ce groupe !

Les éliminations successives en 1/4 de finale sont-elles digérées ?
Non clairement pas. On a du mal à digérer ces défaites en 1/4 de finales. C'est très frustrant effectivement. Il faut s'en servir pour progresser.

Une présence dans le dernier carré serait-elle satisfaisante pour toi ou seule la victoire serait belle ?
Une fois de plus je vais être réaliste. On joue effectivement pour gagner le tournoi. Mais l'objectif est clairement le dernier carré. Avant de parler de victoire, passons ce pallier qui nous bloque. Néanmoins je vais répéter quelques choses de très important. Notre sélection ne se voit que 1 fois par an. (Manque de moyen financier). Pour comparaison les anglais se voient 1 fois par mois depuis 6 mois. Les Américains sont stage depuis 2 mois ensemble. Pareil pour les colombiens. Tu vois on n’est pas armé pareil. Mais on le sait donc on y va avec nos moyens tout simplement. Si on passe les 1/4. C'est une nouvelle compétition qui commencera.

Hugo Da Silveira (Sélection Mini football) : "L'objectif est clairement le dernier carré"

je pense avoir trouvé un équilibre avec ce groupe

Vous avez été épargné par le tirage au sort lors de poules, qu’en penses-tu et comment tu comptes les aborder justement ?
Dans le milieu on appelle ça : "la chatte à Dédé ". Sans vouloir manquer de respect à aucune nation nous sommes effectivement favoris du groupe. Mais on connait ces matchs que tout le monde pense gagner. On jouera tous les matchs à fond. On concerne tout le monde et on garde de la fraîcheur au maximum pour la suite de la compétition qui est très longue.

Tu as appris le forfait de Steve Vétier que tu as remplacé par Bruno Meihon, ton ressenti ?
Je suis extrêmement déçu. Les joueurs ne réalisent pas l'investissement que cela demande. De plus financièrement : billet acheté, hôtel payé, équipements payés et floqués, etc. Apprendre à 2 semaines du départ qu'on prend une carotte sachant qu'on a tout fait pour le joueur, c'est juste inadmissible et inacceptable. J'avais pourtant un mois avant demandé de vive voix pour m'assurer que cela ne se produise justement pas. On devra réfléchir à l'avenir si on ne fait pas signer un contrat avec des compensations financières. A suivre. Concernant Bruno, il connait le groupe et le fonctionnement et sait aussi ce que l’on attend de lui.

Quel est le programme avant le début de la compétition ?
Départ le mercredi 9 octobre de Paris. Arrivée en Crète à Heraklion vers 18h. Jeudi 10h entraînement puis match amical contre la Grèce le soir à 18h. Vendredi, deux entraînements à 10h et 17h. On joue notre premier match contre l'Irak à 13h. Tout cela sera filmé par nos deux petits nouveaux caméramans, Jérôme et Baptiste. Merci au groupe Le Five pour la confiance une fois de plus et à l'Equipe de nous faire confiance en retransmettant nos matchs en direct.

Paul Scholes



Dans la même rubrique :
< >

Jeudi 10 Octobre 2019 - 08:00 Aurélien Jastier : "On doit faire plus"